Get Adobe Flash player

Consignes aux auteurs



Contact

Campus Condorcet
UMR SIRICE – revue Monde(s)
5, cours des Humanités

93322 Aubervilliers Cedex
> mail

Secrétariat de rédaction



La revue Monde(s). Histoire, Espaces, Relations est la propriété de l’association (loi 1901) : Association de la revue Monde(s). Histoire, Espaces, Relations, dont les statuts ont été déposés.
Semestrielle (parution fin mai et fin novembre de chaque année), elle est publiée par les Presses Universitaires de Rennes (depuis 2015), sous forme papier et en ligne, à la fois sur le site de l’éditeur et celui de la revue (www.monde-s.com).

 

 CONSIGNES – Télécharger les consignes de Monde(s) en pdf

 

Download in english

 

Pour des questions particulières, contacter la rédaction

• Votre article doit être un inédit et n’avoir été publié nulle part ailleurs (ni sur papier, ni en ligne).

• Il doit faire entre 40 000 et 50 000  signes et être de préférence rédigé en Times New Roman, corps 12. Les notes sont en Times New Roman corps 10.

Si vous écrivez un article dans la rubrique « Débat autour d’un livre », vous disposez de 10 000 à 15 000 signes (avec un minimum de notes).

 

Chaque article comporte :

 

–         Un titre principal (court) et des intertitres ;

–         Des notes de bas page : si possible pas plus de 80 notes, réservées aux références bibliographiques et non aux commentaires, aux précisions, etc., afin d’éviter d’alourdir le texte.

–         Les références bibliographiques figurent en bas de page dans les notes (en numérotation continue) et doivent indiquer : le prénom complet de l’auteur, son nom, le titre de l’ouvrage, la ville d’édition, l’éditeur, la date de parution, les pages citées le cas échéant. Pour rappel :les notes sont réservées aux références bibliographiques et non aux commentaires.

–         2 résumés, l’un en français, l’autre en anglais (avec le titre de l’article traduit en anglais), de 500 signes chacun avec 5 mots-clés français/anglais. Une bio-bibliographie de l’auteur (500 signes) est également demandée.

–         Les illustrations, cartes ou graphiques, s’il y en a, doivent figurer en format Jpeg (300 dpi), et être libres de droits.

 

Dans le texte on écrit…

-          Les chiffres des siècles(xxe siècle) se mettent en petites capitales ;

-          Les sigles, acronymes sont en lettres capitales ;

Dans les notes,  chiffres, siècles et sigles sont écrits en capitales.

 

NOTES/Références bibliographiques

 

Disposition des références bibliographiques rédigées en français, allemand, espagnol (toutes langues sauf anglais)

Que l’article soit en français ou en anglais

 

Ouvrages et revues :

• Maurice Duverger (dir.), Le concept d’empire, Paris, PUF, 1980.

• Giulia Bonacci, Sarah Fila-Bakabadio (dir.), Musiques populaires : usages sociaux et appartenance, Paris, Éditions de l’EHESS, 2003, p. 27-42.

• Edmundo O’Gorman, L’invention de l’Amérique. Recherche au sujet de la structure historique du Nouveau Monde et du sens de son devenir, traduit de l’espagnol par Francine Bertrand Gonzalez, Québec, Presses de l’Université Laval, 2007 (1re éd. 1958).

• Marc Aymes, Laurent Dubreuil, « Impérissable », Labyrinthe, “Empire Reader,” n° 35, 2010, p. 16.

• Catherine Gousseff, Olga Pichon-Bobrinskoy (dir.), « L’invention d’une politique humanitaire. Les réfugiés russes et le Zemgor (1921-1930), Cahiers du monde russe, 2005/4.

• Christophe Brun, « Configuration géographique “européenne” et dynamique d’innovation : sur l’hypothèse d’un engendrement mutuel depuis Strabon », in Vincent Jullien, Efthymios Nicolaïdis, Michel Blay (dir.), Europe et sciences modernes. Histoire d’un engendrement mutuel, Berne, Peter Lang, 2012, p. 309-345, en particulier p. 318-321.

• Rodolfo Cerdas Cruz, La hoz y el machete. La IC, América Latina y la Revolución en Centro América, San José, UNED, 1986.

• Manfred Kossok, « Realität und Utopie des Jakobinismus. Zur “heroischen Illusion” in der bürgerlichen Revolution », in Manfred Kossok, Ausgewählte Schriften, vol. 3, Zwischen Reform und Revolution. Übergänge von der Universal zur Globalgeschichte, Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 2000 [1986], p. 98.

• [https://socialhistory.org/en/projects/global-migration-history-programme] (consulté en novembre 2018).

• Gil Loescher, “History and Current State of Historical Research in Refugee Studies,” paper presented at the workshops History and Memory in Refugeee Research of the DFG-Netzwerk Grundlagen der Flüchtlingsforschung, 2016 [https://fluechtlingsforschung.net/history-and-current-state-of-historical-research-in-refugee-studies/%5D] (consulté en novembre 2018).

 

 

NOTES – Disposition des références bibliographiques rédigées en anglais

Que l’article soit en français ou en anglais

  • Roland Robertson, Globalization: Social Theory and Global Culture (London: SAGE, 1992).
  • Stephan Berger, Chris Lorenz, eds., Nationalizing the Past. Historians as Nation Builders in Modern Europe (Basingstoke: Palgrave Macmillan, 2010), p. 319-340.
  • Frederick Cooper, “What is the Concept of Globalization Good For? An African Historian’s Perspective,” African Affairs, vol. 100, n° 399 (2001), p. 189-213.
  • Anne Orford, “The Past as Law or History: The Relevance of Imperialism for Modern International Law,” History and Theory of International Law Series, Institute for International Law and Justice (IILJ) Working Paper, NYU School of Law (2012/ 2).
  • “Philanthropy, Patronage, Politics,” Dædalus, vol. 116 (Winter 1987/1), p. x.
  • Kajsa Ekholm, Jonathan Friedman, “‘Capital’ imperialism and exploitation in ancient World Systems,” in André G. Frank, Barry K. Gills, eds., The World System: Five Hundred Years or Five Thousand ? (London/New York: Routledge, 1993), p. 59-80.

Répétition de références

  • La seconde fois si la référence est juste au-dessus, avec une pagination différente :
    Ibid., p. 43.
    si la référence est exactement identique à la note qui précède :
    Id.
  • Plus loin dans le texte, rappeler la note où se trouve la référence complète citée la première fois :
    Pieter M. Judson, « L’Autriche-Hongrie était-elle un empire ? », op. cit., p. 590 (cf. note 3).
  • Pour les pages multiples, indiquer uniquement : p. (et non pas pp.) : p. 45-57.

 

 

Usage de l’italique

–      Tous les termes en latin, même leur abréviation (par exemple op. cit. – id. – ibid.),
sauf « etc. », « cf. » « art. cit. »  « via » qui s’écrivent maintenant en romain.

–      « in » : s’écrit en romain devant un titre, et en italique devant un nom d’auteur

–       Les citations en langues étrangères (sauf si elles sont mises entre guillemets, où elles restent en
romain) ;

–       Les titres d’ouvrages publiés, les titres de périodiques, les titres de films et d’émissions ;

–       Ne pas utiliser l’italique pour les noms d’institutions, même étrangères (laisser en romain : British
Library ; Bundesarchiv Koblenz ; Museum Picasso de Barcelona, etc.).

 

Et encore …
• Accentuer les capitales en début de phrase (À -  État).
• L’espace insécable précède tous les signes de ponctuation double (: ; ! ?). Il suit le guillemet français ouvrant («) et précède le guillemet français fermant (»). Il sépare le numéro des siècles et le terme « siècle » : xve siècle ; le numéro (n° 3) ; la page (p. 5).

• Les siècles s’écrivent en chiffres romains, et en petites capitales dans le texte (pas dans les notes) : xxe siècle.
• Les crochets servent à indiquer un passage coupé dans une citation : […].

• Le tiret (–) [demi-cadratin] est utilisé pour les énumérations, et, dans le corps du texte, pour indiquer une séparation sans que la coupure soit trop marquée.

• Utiliser le trait d’union pour séparer deux dates ou deux nombres : 1914-1918 ; p. 35-42