Get Adobe Flash player

Dernier numéro paru…

 

Mondes14 couv

 

 

 

 

Monde(s) n°14-  2018/2 – parution fin octobre 2018

Dossier : L’Europe médiane, carrefours et connexions

 

par  Paul Gradvohl (Maître de conférences à l’université de Lorraine)

et Antoine Marès (Professeur d’histoire de l’Europe centrale contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

 

 

Introduction
Enjeux historiques de l’approche de l’Europe médiane (en ligne)

Paul Gradvohl et Antoine Marès …………………………………………………………………………………………………9

 

Circulations centre-européennes à l’époque moderne Une perspective de recherche ?

Marie-Elizabeth Ducreux ………………………………………………………………………………………………………….31

 

Central-Eastern Europe in the Global Context

Dariusz Kołodziejczyk ……………………………………………………………………………………………………………..53

 

Trieste : les horizons d’une ville centre-européenne, 1690-1820

David Do Paço ………………………………………………………………………………………………………………………..71

 

“The People of Our Blood, Who Are Citizens of Foreign Countries” Yugoslav Diaspora Policies in the 20th Century

Ulf Brunnbauer ……………………………………………………………………………………………………………………..97

 

Les espaces supranationaux de la formation stato-nationale albanaise

Nathalie Clayer ……………………………………………………………………………………………………………………..123

 

« Vers l’Est, vers l’Ouest »
L’espace baltique, foyer de déplacements et de migrations au XXe siècle

Juliette Denis ……………………………………………………………………………………………………………………….145

 

POLIN, le musée de l’Histoire des juifs polonais au défi d’une géographie insaisissable Entretien avec Barbara Kirshenblatt-Gimblett

Paul Gradvohl ……………………………………………………………………………………………………………………….165

 

Débat autour d’un livre

Philipp Ther, Europe Since 1989: A History (Princeton, NJ: Princeton University Press, 2016)

Padraic Kenney, Didier Francfort et Philipp Ther ……………………………………………………………………..179

 

 

Varia

Eurocentrisme et modernité du droit international, 1860-1920 L’« Orient » et l’Amérique latine chez les juristes belges

Vincent Genin ……………………………………………………………………………………………………………………….201

 

La référence au Vietnam et l’émergence des gauches radicales au Liban, 1962-1976

Laure Guirguis ………………………………………………………………………………………………………………………223

 

 

Résumés n°14

 

Résumés n° 14 Monde(s)

Dossier : L’Europe médiane, carrefour et interconnexions

 

Marie-Elizabeth Ducreux

Centre de recherches historiques/Groupe de recherches en histoire sociale du politique, CNRS/EHESS

Résumé

Circulations centre-européennes à l’époque moderne. Une perspective de recherche ?

L’Europe dite « médiane », incluant l’Europe centrale et orientale, baltique et balkanique, reste peu intégrée dans l’histoire mondiale et l’histoire connectée pour la période moderne en particulier. Les causes peuvent en être la difficulté à appréhender la continuité historique et la multiplicité des contextes d’un espace fragmenté en de multiples pouvoirs, où les frontières changèrent à plusieurs reprises. Sous l’angle d’une réflexion sur l’écriture de l’histoire, en prenant comme objet la mobilité spatiale, l’article propose un état des lieux historiographique et des perspectives de recherche.

Mots-clés : Europe médiane – Europe – Circulations – Histoire mondiale – Écriture de l’histoire.

 

Abstract

Early-Modern Mobilities in Central Europe: Perspective of Research?

East-Central, Baltic and Balkan Europe is still not fully integrated in the new global and connected history, particularly for the early-modern period. This relative lack of inclusion may be explained by the historical and spatial fragmentation of this large area, the competition of powers and the instability of boarders, all phenomena making uneasy to apprehend both the continuity and the diversity of contexts. Establishing first the state of the art, this paper proposes to reassess the role of Central European mobility in early modern times.

Keywords: Europe – East-Central Europe – Mobility – World History – History Writing.

 

 

Dariusz Kołodziejczyk

University of Warsaw, Polish Academy of Sciences

Résumé

L’Europe centrale et orientale dans le contexte global

L’article examine d’abord la notion d’Europe centrale et orientale en tant que région qui, ayant rejoint l’Europe chrétienne latine peu avant l’an 1000, lutte depuis des siècles pour « rattraper » l’Occident. Pourtant, dans le même temps, cette région a facilité l’émergence globale de l’Occident en fournissant un modèle pertinent d’économie dépendante « proto-coloniale », à travers le commerce de blé dans la mer Baltique. De plus, sa conquête s’est avérée cruciale pour la montée des empires des Habsbourg et de la Russie et leur statut de grandes puissances. Bordant la steppe tatare et l’Empire ottoman, l’Europe centrale et orientale a également contribué aux contacts avec l’Islam, dont la longue tradition ne se limitait pas à la guerre.

Mots-clés : Europe centrale et orientale – Modèle de dépendance – Commerce de Baltique, Relations chrétiennes-musulmanes – Globalisation.

 

Abstract

Central-Eastern Europe in the Global Context

The article begins by discussing the notion of Central-Eastern Europe as a region that, having joined Latin Christian Europe shortly before 1000, has been struggling for centuries to “catch up” with the West. Yet at the same time, this region facilitated the global rise of the West by providing a ready model of a “proto-colonial” dependent economy, embodied by the Baltic grain trade. Moreover, its conquest proved crucial for the rise of the Habsburg and the Russian empires and for their acquisition of power status. Bordering on the Tatar steppe and the Ottoman Empire, Central-Eastern Europe also contributed to the continent’s contact with Islam, whose longstanding tradition was by no means limited to warfare.

Keywords: Central-Eastern Europe – Dependency Model – Baltic Trade – Christian-Muslim Relations – Globalization.

 

 

David Do Paço

Centre d’histoire de Sciences Po

Résumé

Trieste : les horizons d’une ville centre-européenne, 1690-1820

Cet article interroge le mythe construit autour de l’essor du port franc de Trieste pour analyser les enjeux et les étapes du développement de la ville portuaire tout au long du XVIIIe siècle. La création du port franc doit se lire dans le contexte d’un jeu politique à trois, entre la ville de Trieste, le Duché de Carniole et la monarchie des Habsbourg. Aussi, elle affranchit la ville de Trieste de la tutelle de Laibach tout autant qu’elle entraîne progressivement la fin des libertés communales au profit de la Hofkammer. L’essor économique de Trieste répond alors à une politique courante au sein de la monarchie des Habsbourg, un gouvernement intégré au territoire via l’association des intérêts d’acteurs privés avec ceux de la Maison impériale et royale. Il en résulte une diversification des élites qui limite le pouvoir de l’ancien patriciat municipal, reflétant ainsi l’évolution socio-politique globale de la monarchie composite autrichienne.

Mots-clés : Trieste – xviiie siècle – Europe centrale – Méditerranée – Histoire politique.

 

Abstract

Trieste: the Horizons of a Central European City, 1690-1820

This paper seeks to overcome the myth built after the foundation of the free port of Trieste in order to analyse the different steps of its development throughout the eighteenth century. The foundation of the free port has to be seen through the light of a political struggle between the municipality of Trieste, the Duchy of Carniola and the House of Austria. The free port progressively removed Trieste from the political authority of Laibach at the same time it undermined its political privileges to the benefit of the Hofkammer. The economic take-off of Trieste fitted in with the global policy of the House of Austria, a policy resting on the integration of private agents to the government of the monarchy. As a result, the Trieste’s elite diversified and reflected the global socio-political evolution of the Habsburg composite monarchy.

Keywords Trieste – Eighteenth Century – Central Europe – Mediterranean – Political History.

 

 

Ulf Brunnbauer

Leibniz Institute for East and Southeast European Studies, IOS, Regensburg

Résumé

« Les gens de notre sang, qui sont des citoyens de pays étrangers. » Politiques de la diaspora yougoslave au xxe siècle

 

Jusqu’à l’éclatement de la Première Guerre mondiale, la région devenue État de Yougoslavie a connu l’émigration massive d’outre-mer. Dans l’entre-deux-guerres et après 1945, les décideurs politiques yougoslaves ont réfléchi à la manière d’intégrer ces émigrants dans leurs projets nationaux respectifs de construction de l’État. En dépit des différences substantielles d’ordre politique, il s’avère que les politiques d’émigration dans l’entre-deux-guerres et de la Yougoslavie socialiste étaient tout à fait similaires, fondées sur l’idée d’une nation transterritoriale liée par la culture et la descendance. Par conséquent, dans les deux périodes, l’État revendiquait une souveraineté symbolique sur les émigrants qui vivaient en dehors de sa souveraineté.

Mots-clés : Yougoslavie – Émigration – Politiques d’émigration – Nationalisme – Socialisme.

 

Abstract

“The people of our blood, who are citizens of foreign countries”

Yugoslav Diaspora Policies in the 20th Century

Until the outbreak of World War I, the region to become the state of Yugoslavia experienced massive overseas emigration. Both in the interwar period and after 1945, Yugoslav policy-makers pondered how to integrate these emigrants into their respective nation and state-building projects. I argue that despite the substantial differences in the political order, the politics of emigration in interwar and socialist Yugoslavia were remarkably similar. They were based on the idea of a transterritorial nation held together by culture and descent. Hence, in both periods, the state claimed symbolic sovereignty over emigrants who lived outside its sovereign purview.

Keywords :  Yugoslavia – Emigration – Emigration Policies – Nationalism – Socialism.

 

 

Nathalie Clayer

CETOBac/CNRS–EHESS

Résumé

Les espaces supranationaux de la formation stato-nationale albanaise

En se concentrant sur le niveau supranational, l’article soutient que tout processus de construction stato-national doit être vu à l’intersection d’une multiplicité d’espaces sociopolitiques supranationaux. À titre d’exemple, le processus de formation de la nation et de l’État albanais est lié au développement de l’idée de l’existence d’une nation albanaise et de son rapport à la souveraineté, tel qu’il se déploie à partir du xixe siècle à la croisée des dynamiques sociales et politiques dans différents espaces supranationaux : l’espace impérial ottoman, l’espace balkanique, l’espace adriatique, l’espace européen et, dans une moindre mesure, l’espace transatlantique.

Mots-clés : Nation – État – Espace ottoman – Balkans – Adriatique.

 

Abstract

The Supranational Spaces of the Nation- and State-Building through the Albanian Example

Focusing on the supranational level, the paper argues that any process of nation- and state-building is to be seen at the intersection of a multiplicity of supranational socio-political spaces. As an example, the Albanian nation- and state-building process is the development of the idea of the existence of an Albanian nation and its relationship to sovereignty, developed, from the 19th century onwards, at the intersection of social and political dynamics related to different supranational spaces: the Ottoman imperial space, the Balkan space, the Adriatic space, the European space, and, although to a lesser extent, the transatlantic space.

keywords : Nation – State – Ottoman Space – Balkans – Adriatic.

 

 

Juliette Denis

Lycée Romain Rolland, Ivry-sur-Seine – CERCEC/EHESS

Résumé

« Vers l’Est, vers l’Ouest »

L’espace baltique, foyer de déplacements et de migrations au xxe siècle

L’unité des États baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) depuis le début du xxe siècle n’a rien d’une évidence. Une lecture de cet « entre-deux » européen réside peut-être dans l’analyse des divers mouvements de populations. Leur diversité et leur persistance sont d’abord discutées d’une guerre à l’autre, puis de l’après-guerre à la période post-soviétique. Une dernière partie revient sur une lecture transversale du rôle de l’État et des rejeux mémoriels.

Mots-clés : Migrations – Baltique – Soviétique – Postsoviétique – Guerres mondiales.

 

Abstract

To the East,to the West. The Baltic Region, Center of Displacements and Migrations in the 20th Century

The “Baltic Region” formed by Estonia, Latvia and Lithuania is not an historical fact. In order to understand the specificies of this part of « median Europe », the author analyzes the diversity of the displacements of population from 1914 onwards and questions their continuities: first, from a World war to another, then, from the aftermath of war to the post-Soviet period. The last part raises hypothesis on the role of the State and of the memories of displacements through the century.

Keywords: Migrations – Baltic – Soviet – Post-Soviet – World Wars.

 

 

Paul Gradvohl

Université de Lorraine, CERCLE

 Résumé

POLIN, le musée de l’Histoire des juifs polonais au défi d’une géographie insaisissable

Entretien avec Barbara Kirshenblatt-Gimblett

 

Dans son interview, Barbara Kirshenblatt-Gimblett, conservateur en chef de l’exposition permanente de POLIN, le musée de l’Histoire des juifs polonais à Varsovie, propose un tour d’horizon des choix muséographiques retenus en les comparant à ceux des autres grands musées équivalents. L’augmentation de la population juive en l’absence d’un cadre étatique polonais entre 1795 et 1918, où l’émigration de masse entamée dans les années 1880 puis freinée par la guerre –  et plus tard par les quotas aux Etats-Unis (1921 et 1924) – impose un récit qui ne peut pas être centré sur l’État. Ceci vaut également pour la Shoah. Et poursuivre le récit après 1945 implique une approche originale de la géographie des juifs et de leurs cultures à travers le temps, approche à affiner dans les années à venir.

Mots-clés : Juifs – Pologne – Migrations – Shoah – Musées d’histoire.

 

 

Abstract

POLIN, the Museum of the History of Polish Jews Challenged by an Elusive Geography Interview with Barbara Kirshenblatt-Gimblett

In an interview Barbara Kirshenblatt-Gimblett, Chief Curator of the core exhibition at POLIN Museum of the History of Polish Jews in Warsaw, proposes a broad overview of the museographic choices in comparison with similar museums. The increase of the Jewish population at a time when the Polish state did not exist (1795-1918), or the mass emigration taking place before 1918 require a narrative that cannot be state-centered. The same is true for the Holocaust. And to step beyond 1945 entails an original perspective on the geography of Jews and their cultures through time, an approach to be further refined in the coming years.

Keywords: Jews – Poland – Migrations – Holocaust – History Museums.

 

 

VARIA 

Vincent Genin

Université de Liège

Résumé

Eurocentrisme et modernité du droit international, 1860-1920

L’« Orient » et l’Amérique latine chez les juristes belges

L’objectif est de traiter une question encore peu étudiée par les historiens, au contraire des juristes ou des philosophes du droit, à savoir le caractère eurocentré du droit international aux xixe et xxe siècles. En déconstruisant les enjeux de cet eurocentrisme, ce travail démontre que le droit international « européen » a été marqué par une modernité émanant de contrées lointaines, telles que l’Extrême-Orient ou l’Amérique latine.

Mots-clés : Droit international – Eurocentrisme – Modernité – Métissage – Amérique latine.

 

Abstract

Eurocentrism and Modernism of International Law, 1860-1920. The “East” and Latin America among Belgian jurists

The aim of this contribution is to deal with an issue that historians have little studied before, unlike legal scholars or philosophers of law, namely the Eurocentric character of international law in the 19th and 20th centuries. By deconstructing the stakes of this Eurocentrism, this work demonstrates that “European” international law has been marked by a modernity emanating from distant lands, such as the Far East or Latin America.

Keywords: International Law – Eurocentrism – Modernity – Mestizo – Latin America.

  

 

Laure Guirguis

Central European University, Budapest – IREMAM-AMU

Résumé

La référence au Vietnam et l’émergence des gauches radicales au Liban, 1962-1976

Les gauches radicales au Liban naissent au cours des années 1960-1970 des processus de radicalisation et de marxisation des courants panarabes. Elles adoptent une posture critique à l’égard de l’URSS, des PC arabes et du parti communiste libanais et s’inscrivent dans des dynamiques contestataires transnationales. Pour dégager les jeux de tensions et de convergences entre la formation d’un univers transnational orienté par des espérances révolutionnaires et la redéfinition des enjeux stratégiques, cet article propose d’analyser les modes de référence au Vietnam. Nous montrerons comment les références multiples à ce modèle lointain agissent aussi bien dans les recompositions de la scène militante que dans la reconfiguration dusens et de valeurs.

Mots-clés : Histoire transnationale – Gauches arabes – Nouvelles gauches – Révolution – Violence.

 

Abstract

The Reference to Vietnam and the Rise of Radical Left in Lebanon, 1962-1976

During the 1960-1970s, the Radical Left in Lebanon takes shape through its critical stance towards the Lebanese Communist Party, the USSR, and pan-Arab Movements and is embedded in transnational protest networks. I propose to explore the modes of reference to Vietnam, in order to decipher the interplay of tensions and convergences between the redefinition of strategic challenges and the reframing of a transnational universe of meaning, which is oriented by revolutionary hopes. I show how the multifarious references to this distant model are at play in both the transformations in the militant landscape and the reconfiguration of meanings and values.

Keywords: Transnational History – Arab Left – New Left – Revolution – Violence.