Get Adobe Flash player

Archives /n°17 Tristes trophées. Objets et restes humains dans les conquêtes coloniales du XIXe siècle – mai 2020

couverture 17

Dossier : Tristes trophées

Objets et restes humains dans les conquêtes coloniales du long XIXe siècle

 

Introduction Tristes trophées

Objets et restes humains dans les conquêtes coloniales du long xixe siècle

 

Lancelot Arzel et Daniel Foliard

 

 

Anthropological Specimens or War Trophies? The Practice of Collecting and Studying Human Remains of Victims of the Herero and Nama Genocide in German Southwest Africa, 1904-1908

 

Leonor Faber-Jonker

 

 

Une typologie des prises de butin à Benin City en février 1897

 

Felicity Bodenstein

 

 

Les « sanglants trophées » de la conquête. Découpe des corps, mise en trophée et guerres coloniales dans l’État indépendant du Congo fin xixe siècle-début xxe siècle

 

Lancelot Arzel

 

 

La tête de Rabah et le crâne du Mahdi. Histoires croisées de trophées coloniaux français et britanniques 

 

Daniel Foliard

 

 

Entre science et sauvagerie. Crânes-trophées et pratiques de collecte dans l’Empire britannique durant le long xixe siècle

traduit de l’anglais par Daniel Foliard

 

Kim Wagner

 

 

Horace Vernet’s Tête Arabe: The Artist as Colonial Collector

 

Jennifer Sessions

 

Débat autour d’un livre

 

Ricardo Roque, Headhunting and Colonialism. Anthropology and the Circulation of Human Skulls in the Portuguese Empire, 1870-1930 (Basingstoke: Palgrave Macmillan UK, 2010)

 

Julien Bondaz, Nadia Vargaftig, Ricardo Roque

 

 

Varia

 

« L’Union sacrée de la finance et de la diplomatie » ? Banquiers et diplomates européens en Chine à la fin de la dynastie Qing, 1895-1913

 

 

Blaise Truong-Loï

Leonor Faber-Jonker

 

Résumé

Spécimens anthropologiques ou trophées de guerre ? Les pratiques de collecte et d’étude des restes humains des victimes du génocide des Herero et des Nama en Afrique du Sud-Ouest allemande, 1904-1908

Cet article soutient que les restes humains recueillis pendant le génocide Herero et Nama dans le sud-ouest africain allemand (1904-1908) étaient des trophées ainsi que des spécimens scientifiques. Les scientifiques et les militaires ont lancé la collecte de crânes, d’os et d’autres parties du corps retrouvés aujourd’hui dans les collections anthropologiques. Ces restes n’étaient pas des spécimens neutres, mais les parties du corps d’un ennemi colonial craint et détesté. Les pratiques de collecte et d’étude de ces données ont justifié et nourri des idées sur la supériorité raciale à l’origine du génocide.

Mots-clés : Génocide–histoire coloniale–restes humains–collections anthropologiques–trophées de guerre.

 

Abstract

Anthropological Specimens or War Trophies ? The Practice of Collecting and Studying Human Remains of Victims of the Herero and Nama Genocide in German South West Africa, 1904-1908

This paper argues that human remains collected during the Herero and Nama genocide in German Southwest Africa (1904-1908) were trophies as well as scientific specimens. Both scientists and soldiers instigated the collecting of skulls, bones and other body parts that ended up in anthropological collections. These remains were never neutral specimens, but rather body parts of a feared and hated colonial enemy. The practice of collecting and studying these remains justified and fueled ideas about racial superiority at the root of the genocide.

Keywords:Genocide – Colonial History – Human Remains – Anthropological Collections –War Trophies.

 

 

Felicity Bodenstein

Résumé

Une typologie des prises de butin à Benin City en février 1897

Les objets du royaume du Benin en ivoire, laiton, bois et autres matériaux, présents dans tous les musées du monde, ont été pour la plupart pillés par les forces navales britanniques en 1897 lors d’une expédition punitive contre le souverain du Bénin, l’Oba Ovonramwen (1857-1914). Toutefois les circonstances et les mécanismes exacts de ce pillage restent encore à établir. Cet article propose une typologie des pratiques de collecte afin de mieux comprendre quelles valeurs et quelles significations leur attribuent alors les membres de l’expédition. Elle permet aussi de mieux comprendre l’état lacunaire de nos connaissances sur la vie sociale de ces objets pillés et déplacés en Europe et ailleurs.

Mots-clés : Bronzes du Bénin – butin – récompense – expédition punitive.

 

Abstract

A Typology of Different Modes of Pillaging Objects in Benin City in February 1897

Objects from Benin (i.e., present-day Nigeria) made of ivory, brass or bronze, wood and other materials, which may be found today in museums all over the world, were for the most part pillaged by British naval forces in 1897 in a punitive expedition led against Ọba Ovonramwen (1857-1914). However, the exact details of this process have yet to be established. The typology of practices proposed here helps clarify the value that they had for the members of the expedition. It also helps provide a better understanding of the gaps in our knowledge of the provenance and the social lives of these pillaged and displaced objects, in Europe and elsewhere.

Keywords: Benin Bronzes – Loot – Prize – Pillage – Punitive Expedition.

 

 

Lancelot Arzel

Résumé

Les « sanglants trophées » de la conquête. Découpe des corps et guerres coloniales dans l’État indépendant du Congo fin XIXe siècle-début XXe siècle

Cet article analyse la question des trophées humains collectés durant la longue « guerre de Trente Ans » qui caractérisa la colonie du roi des Belges, Léopold II, des années 1880 à 1900. Dans cet État indépendant du Congo, les guerres de conquête furent marquées par de nombreuses pratiques de collecte de trophées humains par les troupes coloniales et leurs chefs européens. Après avoir rappelé que le démembrement des corps constitue avant tout une critique faite aux pratiques combattantes des sociétés africaines, cet article étudie la réutilisation de ces pratiques, leur typologie (mains coupées, décapitation, etc.) et leurs significations politiques dans le cadre de la société coloniale naissante. Enfin, il analyse le scandale constitué par ces trophées humains dans les sociétés européennes au début du xxe siècle, marquant là l’une des plus fortes critiques adressées aux militaires de l’État indépendant du Congo.

Mots-clés : Violence coloniale – trophée humain – décapitations – État indépendant du Congo, phénomène guerrier.

 

 

Abstract

The “Bloody Trophies” of Conquest: Cutting of Bodies and Colonial Wars in the  Congo Free State  Late Nineteenth Century–Early Twentieth Century

This article analyzes the debate over human trophies collected during the long “thirty years’ war” in the colony of Leopold II, King of the Belgians, from the 1880s to the early 1900s. In this Congo Free State, the collection of human trophies was a very common practice for colonial troops and their European chiefs during the wars of conquest. After discussing how the dismemberment of bodies was one of the main criticisms leveled against war practices in African societies, this article will analyze the reuse of such practices, their typology (e.g., severed hands, decapitations), and their political meaning inside this nascent colonial society. Lastly, it will focus on the scandal that resulted from those human trophies in European societies at the beginning of the twentieth century, as the practice was one of the harshest criticisms directed at soldiers in the Congo Free State.

keywords: Colonial Violence – Human Trophy – Beheadings – Independent State of the Congo – War Phenomenon.

 

 

 

 

Daniel Foliard

Résumé

La tête de Rabah et le crâne du Mahdi. Histoires croisées de trophées coloniaux français et britanniques

En avril 1900, la tête décapitée de Rabah, Sultan de Bornou vaincu par les Français, est photographiée puis exposée pendant plusieurs jours après la bataille de Kousséri. Un an et demi plus tôt, ce sont les Britanniques qui détruisent la tombe du Mahdi après la victoire d’Omdurman et prennent son crâne, que l’on envisage d’envoyer à Londres. Cet article reconstruit les trajectoires de ces restes humains et l’évolution de leurs significations, en mettant en relief le fonctionnement du co-impérialisme franco-britannique.

Mots-clés : Fait guerrier – guerres coloniales – Empire français – Empire britannique – histoire de l’anthropologie.

 

Abstract

Rabah’s Head and the Madhi’s Skull: A Connected History of French and British Colonial Trophies

The severed head of Rabah, Sultan of Borno, was photographed and then exposed for days on the walls of Kusseri following his defeat by the French in April 1900. A year and half earlier, British forces had destroyed the Mahdi’s tomb after their victory in Omdurman and had kept his skull with a view to sending it to London. This article analyzes the trajectories of these human remains as well as their evolving meanings in the context of Anglo-French co-imperialism.

Mots-clés: War Studies –Colonial wars – French Empire – British Empire – History of anthropology.